Billetterie

Un tour à Lyon

le 30/07/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

L’Asul aborde le nouvel exercice avec envie et espère grappiller un billet pour les play-offs en fin de saison.

La saison passée

Tout droit venu de Ligue BM, Lyon a connu un exercice difficile et a dû attendre la 26e et dernière journée de la saison régulière (victoire contre Narbonne, relégué puis repêché) pour assurer son maintien parmi l’élite. « On s’est maintenu lors de la dernière journée. On a vu que le championnat de France était de très bon niveau, très serré », confirme Fabrice Chalendar, le nouvel entraîneur adjoint de Silvano Prandi. A l’arrivée, Lyon, huitième de finaliste de la Coupe de France (battu par le Paris Volley 2-3), a investi le onzième rang du classement général et achevé la saison avec dix victoires et seize défaites au compteur.

 

Les objectifs

L’Asul a revu ses objectifs à la hausse. « L’année dernière, l’objectif annoncé était le maintien. Cette année, on cherche un peu mieux, c’est-à-dire, une qualification pour les play-offs, une place dans les huit. En espérant qu’on ait un petit peu de chance au niveau des blessés. L’année dernière, ça n’a pas été le cas », admet Fabrice Chalendar, désireux de voir ses protégés s'illustrer en Coupe. « La Coupe de France est aussi une compétition qui nous intéresse dans la mesure où elle permet d’avoir assez rapidement une place pour l’Europe. On va jouer cette compétition à fond ».

 

Le recrutement
Silvano Prandi, reconduit, et le staff lyonnais ne se sont pas montrés trop gourmands sur le marché des transferts. Seuls trois joueurs, Adam Simak, Javier Gonzalez et Leo Mineiro, sont venus renforcer le collectif lyonnais durant l’intersaison. « On a fait un bon recrutement avec des joueurs de qualité qui connaissent bien le haut niveau », se réjouit Fabrice Chalendar. Les trois nouveaux venus retrouveront dans le Rhône les Jouffroy, Salparov, Nikolov, Osorio, Jambon, McGivern et Van Lankvelt, tous prolongés, mais aussi Hugo Caporiondo, international français juniors, intégré en deuxième passeur. Au rayon des départs, Ristic, Slavev, Tischer, Todorov et Overman ont quitté le navire.

 

Le joueur à suivre : Quentin Jouffroy

Inspiré sur la deuxième partie de saison, le central français de 21 ans, Quentin Jouffroy, arrivé à Lyon en 2012, s’est vu offrir une prolongation de contrat de trois ans avec l’Asul. « C’est un jeune joueur en devenir. Il a fait une belle fin de saison l’année dernière et il est parti avec l’équipe de France A’ cet été », souffle Fabrice Chalendar. « Il a un gros potentiel. Il va aller chercher une place de titulaire l’année prochaine ».

Crédit photo: Site officiel de l'Asul