Billetterie

Enard : « Le bilan est largement positif »

le 17/04/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'
Battu en quarts de finale de Ligue AM, Toulouse a vu sa saison s'achever mercredi soir après une défaite à Chaumont. Cédric Enard, le coach des Spacers's, retient tout de même la belle quatrième place de son équipe, qui disputera la saison prochaine une Coupe d'Europe.

Cédric, entre le match aller à Toulouse (1-3) et le match retour à Chaumont (3-2), lequel vous laisse le plus de regrets ?

Le match aller, c’est certain. Le fait d’être passé à côté de l’évènement, de l’acte 1, de ne pas avoir pris la mesure du « truc ». Cela a donné une occasion à Chaumont de vite s’installer et de rapidement dominer la rencontre. Cela a été un match poussif de notre part. La frustration vient de ce match-là.
 

Le retour a été nettement plus serré…

Il y a de la frustration aussi sur ce match. On doit verrouiller le troisième set (perdu 25-22, ndlr), on ne le fait pas. On n’a pas été assez tueur. Et dans le cinquième set, on enchaîne quelques fautes directes sur la fin. Cela leur a permis de faire le break. On n’a pas été fort sur ce cinquième set. C’est dommage.
 

Est-ce que vous vous dites : "Le match d’appui à la maison, on l’aurait gagné" ?

Ça, je ne sais pas. Mais je pense qu’on aurait présenté un autre visage aux gens qui seraient venus nous voir. Après le match aller, il y avait de la déception chez les joueurs, car, on le sait désormais, c’était le dernier match de la saison à la maison. On n’a pas su s’imposer comme on avait su le faire dans notre très bonne deuxième partie de saison.

 

Vous avez terminé quatrième de la saison régulière. Le bilan est donc plutôt positif.

Il est même largement positif. On termine quatrième de la saison régulière, dans un championnat qui était vraiment très compliqué, hyper homogène. Sur la dernière journée de championnat, on pouvait finir neuvième ou quatrième. On arrive à sortir notre épingle du jeu sur le dernier match. En début de saison, on voulait d’abord jouer le maintien, et ensuite les play-offs si possible. Et au final, on valide une Coupe d’Europe. C’est une excellente saison !
 

Après 16 journées, vous n’étiez pourtant que douzièmes…

On a eu beaucoup de mal à démarrer. La connexion passeur-pointu a été difficile à trouver. L’équipe a dû apprendre à jouer ensemble, et sur le tard, car Milushev (pointu) et Tavana (central) ne sont arrivés qu’à deux jours du premier match. On n’est pas les seuls dans ce cas, beaucoup d’équipes ont récupéré tardivement leurs internationaux. Mais tout ça cumulé, ça a donné un début de saison un peu boiteux. Jusqu’à Noël, c'était compliqué. En novembre, on était même dans la zone rouge. Heureusement, le deuxième acte a été bien plus solide.
 

Votre équipe a-t-elle été au bout de son potentiel ?

Je pense qu’on n’en était pas loin sur la deuxième partie de saison. Si on avait eu un peu plus de bons réglages entre le passeur et le pointu, on aurait pu prétendre à un jeu encore un peu meilleur. Mais dans l’ensemble, c’est clair qu’on ne pouvait pas faire beaucoup mieux. Notre parcours est juste très bon.
 
"Le projet est super intéressant pour la saison prochaine"
 

Parmi les satisfactions, il y a aussi les éclosions des jeunes Thibault Rossard et Trevor Clevenot.

C’est dans le projet du club de s’appuyer sur de bons jeunes, de leur faire une vraie place et de leur donner des responsabilités. Ils sont rentrés dedans cette année, et bien comme il faut. Est-ce qu’ils m’ont surpris ? Non, pas vraiment. Leur potentiel, je le connaissais. A un moment donné, on savait que ça allait sortir. J’attendais une confirmation de la part de Thibault, et plutôt une explosion pour Trevor. Cela a été le cas. On s’est beaucoup appuyé sur eux deux en récep-attaque, dans la deuxième partie de saison, et ils ont montré qu’ils avaient bien leur place dans ce championnat de France. C’est bien. C’est une reconnaissance du travail qui est fait depuis quelques années. C’est encourageant pour la suite.
 

Ils sont toujours sous contrat pour la saison prochaine ?

Oui. On va continuer à travailler avec eux, même si je sais qu’il y a des clubs qui lorgnent dessus. Il y a encore du contrat chez nous (sic). Le projet repose sur eux, encore pour un moment.
 

Vous allez jouer l’Europe l’an prochain, ce doit être une perspective assez grisante…

Ce sera une motivation pour tout le monde. Cette année, le projet était d’essayer d’accrocher les play-offs. La saison prochaine, il pourrait y avoir encore une marche supplémentaire. Ce serait quelque chose de vraiment intéressant, pour tout le monde, pour le club. Pour les joueurs, pour leurs carrières personnelles, de participer à une première coupe d’Europe. C’est valable pour les étrangers, et pour les jeunes et les moins jeunes. Le projet est super intéressant pour la saison prochaine. Il faut que tout le monde soit tourné vers ça dès maintenant.