Billetterie

Minkova : « Le bon moment pour arrêter »

le 17/04/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Rayna Minkova dresse un bilan de la saison de St-Cloud Paris, récemment évincé des play-offs de LAF par Le Cannet. L’occasion pour la coach parisienne d’évoquer son départ du club.
 

Rayna, il s’en est fallu de peu pour que le quart de finale retour face au Cannet ne tourne en votre faveur (défaite 2-3).
On a plus ou moins bien démarré la rencontre. On mène 20-18 dans le premier set mais derrière on bloque et on perd 21-25, ce qui a remis l’équipe du Cannet en confiance. Après, il y a des sets qu’on gagne, qu’on perd, et le tie-break se joue sur peu de choses. Forcément, les filles étaient déçues. On n’a pas su gérer les moments forts et s’arracher. Avant le match, j’avais dit qu’il fallait faire un match plein, que si on attendait d’avoir des points facilement, on allait souffrir.
 

Qu’est-ce qu’il a manqué à vos joueuses pour sortir leur épingle du jeu ?
Il nous a manqué un peu plus de réussite au service. Je pense que ça s’est joué pas mal au service-réception. On n’a pas su bien négocier les ballons importants.
 

Quel bilan tirez-vous de cet exercice 2013-14 ?
Le bilan n’est pas trop mal. On termine cinquième mais on aurait pu finir quatrième. A l’arrivée, on n’a qu’un set en moins que Le Cannet. On a presque fait aussi bien que l’année dernière. On est arrivé en quart de finale de Coupe d’Europe. On est en avance par rapport au tableau de marche qu’on s’est fixé il y a trois ans. Mais on peut toujours avoir des regrets sur quelques matchs que l’on n’a pas bien négociés. Mais je pense que chaque équipe a dû avoir des regrets à un moment donné dans le championnat.

 

S’agissait-il de votre dernier match à la tête de St-Cloud Paris ?
Oui, j’avais annoncé que je ne resterai pas l’année prochaine.
 

Quelles sont les raisons de ce départ ?
Par rapport à ma vie personnelle, j’avais envie de retrouver le sud. C’est la raison principale. Je pense que c’est le bon moment pour arrêter.
 

Envisagez-vous de rebondir dans un autre club ?
Je veux rentrer dans le sud, et aux alentours de Cannes ça parait un peu difficile, il n’y a pas beaucoup de clubs ni de disponibilités en pro. Après, peut-être qu’il y aura des propositions, tout dépend de ce qui va s’ouvrir ou pas. On verra. Je peux aussi prendre une année sabbatique et aller voir ce qui se fait ailleurs.