Billetterie

Rougeyron: «Redescendre de notre nuage»

le 31/03/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

Dorian Rougeyron savoure la victoire des siens en Coupe CEV et se projette sur la fin de saison du Paris Volley. Tours est au programme dès mercredi en Ligue AM avant la finale de la Coupe de France samedi face au TVB.

 

Dorian, il fallait être joueur pour miser sur un succès du Paris Volley après la lourde défaite de la finale aller de Coupe CEV en Russie. Comment avez-vous réussi à redresser les têtes pour conquérir ce succès historique pour le volley français ?

Au match aller, on avait perdu parce qu’on y avait pas cru. C’était un peu la clé de cette finale. On avait un peu trop respecté cette équipe russe de Novgorod, on l’a surestimé. Malgré cette lourde défaite de l’aller, le premier sentiment a été de se dire que, certes il s’agissait d’une très bonne équipe, mais que c’était jouable. Le fait de s’être convaincu qu’on pouvait battre cette équipe était déjà un premier pas.

Est-ce que le souvenir de la demi-finale et un scénario similaire lors de la victoire contre Constanta a-t-il servi à préparer ce match retour ?

Oui. Mais toutes ces expériences de matchs gagnés dans la douleur, quand on est dos au mur peuvent servir. On apprend toujours de ça. Le fait qu’on ait déjà vécu ce genre de situation nous a forcément aidés.


La difficulté désormais pour vous, l’entraîneur, doit être de parvenir à remobiliser vos joueurs pour la suite de la saison. Comment allez-vous faire pour basculer sur le championnat mais aussi sur cette finale de Coupe de France dès le week-end prochain contre Tours ?

J’espère que cela va nous donner un surplus de confiance, que ça va renforcer la confiance qu’on a dans ce groupe et dans ses qualités. Le problème pour nous est que les choses arrivent très vite. Dès samedi, on a une deuxième finale à jouer, celle de la Coupe de France. Il va falloir aussi redescendre de notre nuage le plus vite possible. Il faudra s’enlever cette Coupe d’Europe de la tête et basculer très vite dans cette rencontre de Coupe de France.


Le calendrier vous réserve avant cela une petite répétition puisque vous allez retrouver Tours dès mercredi lors de la 26e journée de Ligue AM, comment allez-vous aborder cette rencontre ?

C’est vrai, on retrouve Tours. Mais pour tout vous avouer, le match de mercredi n’a pas grand intérêt pour nous. Le fait qu’il soit placé là en plus n’est pas fait pour nous. Il y a un peu plus d’enjeu pour Tours puisqu’ils peuvent aller chercher la première place en prenant trois points. Mais je dois vous avouer que, trois jours après une finale de Coupe d’Europe et trois jours avant une finale de Coupe de France, l’enjeu sportif sera minime pour nous. Il peut juste servir à nous fatiguer avec la peur aussi que l’un se blesse. Après 25 journées, les deux équipes se connaissent très bien, il n y a plus grand-chose à observer chez l’adversaire.


Quel est du coup le programme d’entraînement cette semaine ? Allez-vous mettre l’accent sur la récupération ou au contraire tenter de vite replonger dans le bain pour se reconcentrer ?

Au moment où je vous parle, les joueurs sont déjà en séance de musculation. Un entraînement est prévu dès ce lundi après-midi. L’objectif est donc de se projeter le plus vite possible sur cette finale. La semaine sera classique mais orientée sur cette grande échéance de samedi.


**Dorian Rougeyron sera l'invité de Tribune Volley mardi 1er avril à 19h45 sur Ma Chaîne Sport**