Billetterie

Les grands défis de Paris

le 25/03/2014
'.$actu->_Identite['LibelleActualite'].'

La finale de la Coupe CEV, disputée cette semaine en match aller-retour face aux Russes de Novgorod, marque le coup d’envoi d’une fin de saison où le Paris Volley nourrit de grandes ambitions. Car les joueurs de Dorian Rougeyron vont également disputer les play-offs de Ligue AM et la finale de la Coupe de France.
 

La saison passée avait été placée sous le signe de la "Reconquête" par le Paris Volley et s’était terminée par une finale de Ligue AM et un retour en Ligue des Champions. Pour l’exercice en cours, les dirigeants parisiens ont placé la barre un peu plus haut, en choisissant la devise suivante, placardée sur les murs de la salle : "Seule la victoire compte."
 

Le message est clair, et les joueurs de Dorian Rougeyron, encore engagés dans trois compétitions, savent que les choses sérieuses commencent maintenant. Cette semaine, les Parisiens disputent la finale de la Coupe CEV face aux Russes de Novgorod. Puis viendra ensuite un duel face à Tours, mercredi prochain, lors de la dernière journée de Ligue AM avant les play-offs, puis la finale de la Coupe de France le samedi suivant… face au TVB. Et ce ne sera pas encore l’heure de se reposer pour Dennis Van der Veen et ses coéquipiers, puisqu’ils devront encore disputer les phases finales du championnat. Sacré programme !
 

Tout commence donc par cette finale de la Coupe CEV. Vainqueur de la Coupe des Coupes puis de la Ligue des Champions au début des années 2000, le Paris Volley a renoué cette saison avec sa riche histoire européenne. Tout proches de se qualifier pour les play-offs de la Ligue des Champions, les joueurs de la capitale ont été reversés avec bonheur en Coupe CEV. Où ils sont allés chercher leur billet pour la finale à l’issue d’une double confrontation épique face à Constanta : défaite 2-3 à l’aller à Charpy après avoir mené 2-0, victoire 3-2 au retour en Roumanie, et qualification acquise au golden set.
 

Emmenés par la doublette Mory Sidibé-Marko Ivovic, les Parisiens s’attaquent désormais à un gros morceau, Novgorod (tombeur de Sète dans la compétition), avec match aller mercredi soir en Russie et retour samedi en France. "Nous sommes loin d’être les favoris, prévient cependant Dorian Rougeyron, interrogé sur le site de la FFVB. Seules les équipes de haut niveau, peuvent accéder à ce niveau de compétition. Et en l’occurrence, Novgorod est une équipe qui s’appuie sur de talentueuses individualités. De notre côté nous allons faire primer le collectif, en mettant en avant la solidarité et en prenant beaucoup de plaisir. C’est vrai, qui en tant que joueur ou entraîneur n’a pas rêvé de vivre ces moments sportifs d’un tel niveau ? Nous nous sommes bien préparés pour être dans les meilleures conditions pour aborder ces matchs cruciaux. Nous espérons que le public sera présent en nombre pour nous supporter et partager, je l’espère, un éventuel titre." Qui pourrait n’être qu’un début…

 

Coupe CEV - Finale
Mercredi à 16h

Match aller: Novgorod - Paris Volley, en direct sur Ma Chaîne Sport
Samedi à 20h
Match retour: Paris Volley - Novgorod, en direct sur Ma Chaîne Sport